La collection d'instruments à vent de Karl Burri

Le Musée sonore est basé sur la collection d'instruments Burri. Karl Burri (1921-2003) avait la formation de facteur d'instruments à vent, a dirigé à partir de 1945 un atelier de vente et de réparation à Berne. Ce faisant, il a également accumulé de "vieux" instruments. En 1964, il a commencé à les collectionner systématiquement. Chez des facteurs d'instruments de Paris et d'ailleurs, chez des antiquaires et des brocantes, il achète les pièces manquantes à sa collection ou les échange avec d'autres collectionneurs. C'est également de le part de ses clients et de musiciens qu'il a reçu des instruments anciens.

En 1970, il a installé son musée à Zimmerwald, un village de la région. Dans cinq salles, il a exposé ses quelque 700 instruments, disposés thématiquement à la manière d'une exposition d'étude. Il a montré ses trésors à d'innombrables associations de musique, à des classes d'école, à des groupes et à des spécialistes. Vingt ans plus tard, la taille de sa collection avait doublée.

Karl Burri en février 2003, avec son trombone baroque
Karl Burri en février 2003, avec son trombone baroque

À la mort de Karl Burri en 2003, ses deux enfants ont maintenu la collection. En 2013, Adrian v. Steiger a publié sa thèse Die Instrumentensammlung Burri. Hintergründe und Herausforderungen (en allemand). Il y présente la collection, son histoire et un certain nombre de ses instruments, et évoque le dilemme entre jouer et préserver les instruments de musique historiques.

En 2015, la Fondation Instrumentensammlung Burri, créée spécialement à cet effet, a repris la collection afin de préserver cet important patrimoine culturel à Berne et de le rendre accessible en tant que collection sonore. La collection est continuellement complétée par des dons et des prêts. En 2016, par exemple, la manufacture Hirsbrunner nous a fait don de 70 instruments, documentant ainsi plus de 200 ans d'histoire de cette société à Sumiswald.