Jouer les instruments

Dans le musée, on peut jouer des répliques d'instruments historiques et modernes de toutes sortes. Des instructions au jeu sont également dispensées lors d'ateliers au musée.

Faut-il continuer à jouer des instruments de musique historiques? Cette question centrale de la conservation du patrimoine historique répond à un dilemme apparemment insoluble: un instrument qu'on joue subit des dommages dus à la saleté, à l'usure et à la corrosion, entre autres; si, en revanche, il est conservé au musée sans être joué, il perd sa voix, il est réduit à son état d'objet. Les instruments à vent présentent un défi particulier à cet égard, car l'air respiré endommage le bois et le métal. Et comment cela sonnait à l'époque? Nous savons encore très peu sur les embouchures, les becs et les anches historiques et sur la façon dont les instruments étaient joués.

En principe, le musée sonore souhaite que ses instruments soient jouables dans les limites de la responsabilité de conservation. Veuillez adresser vos demandes motivées à l'avance au responsable de la collection. Certains des instruments ne peuvent être joués que sur place, d'autres peuvent être prêtés pour des projets de pratique de performance historique.

Top 10 des instruments en état de jeu (permission de les jouer sur place)

Flute Grenser, Dresde vers 1780
Hautbois Golde, Dresde vers 1850
Cor anglais Koch, Vienne vers 1825
Clarinette Clementi, Londres vers 1825
Basson Savary le jeune, Paris 1825
Saxophone Adolphe Sax Fils, Paris vers 1900
Cor à pistons, Système Prager
Trompette naturelle et à pistons Antoine Courtois, Paris vers 1855
Trombone alto Paulus, Berlin fin du 19ême siècle
Ophicléide Kretzschmann, Strasbourg milieu du 19ême siècle

Top 10 des instruments disponible à être prêtés

Flute Theobald Böhm-Mendler, Munich vers 1880
Hautbois Heckel, Biebrich fin du 19ême siècle
Clarinette Gautrot, Paris, 13clefs milieu du 19ême siècle
Tarogato Stowasser, Budapest 20ême siècle
Cor 2 pistons, Guichard ou Gautrot, milieu du 19ême siècle
Cor Egger, réplique d'après Millereau ("Cor Chaussier")
Cornet Adolphe Sax, Paris 1876, avec embouchure originale
Trompette à pistons Egger, réplique d'après Antoine Courtois (vers 1855)
Trompette à coulisse Egger, réplique d'après Antoine Courtois (vers 1845)
Saxhorn basse en sib, 4 pistons, Besson, Paris vers 1880